Accueil du site || Communautés || Sacré Coeur de Jésus et de Marie (Mormaison)

Jésus-Christ n’a pas dit « apprenez de Moi, à faire des oeuvres merveilleuses et éclatantes, mais il a dit au contraire apprenez de Moi car je suis doux et humble de coeur ; aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » .

Pierre Monnereau

Fondation

JPG - 10.8 ko

Pierre Monnereau est né en Vendée (France), à la veille de la révolution française. Ordonné prêtre en 1811, il arrive aux Brouzils, paroisse du diocèse de Luçon, en 1814, à une époque où le pays et l’Eglise portent encore les blessures des guerres de Vendée. Passionné d’un Dieu qui veut le bonheur de toute personne, il se fait éveilleur de vocations diverses pour répondre aux immenses besoins humains et spirituels de la population. Dès 1818, il fonde, avec de jeunes Brouziliennes et leur institutrice, la Congrégation des Religieuses Des Sacré-Coeurs de Jésus et de Marie. Il leur communique sa foi vive, son amour de Coeur de Jésus, son goût de la Parole de Dieu et de l’Eucharisitie. Il les associe à ses préoccupations de pasteur et d’éducateur.

JPG - 10.9 ko

Mme Angélique Jourdan-Massé devient , en 1814, disciple du jeune curé des Brouzils, et cofondatrice de la Congrégation des Religieuses Des Sacré-Coeurs de Jésus et de Marie. Femme sage, mûrie par les imprévus et les épreuves d’une époque troumentée, âme de désir, ouverte à l’action de l’esprit Saint qui la fait progresser « à pas de géant », selon le mot du Fondateur, « éducatrice des enfants » de la paroisse, elle devient la formatrice des jeunes filles qui se consacrent avec elle au coeur de Jésus, le Jeudi Saint 1818. Dans sa riche simplicité et sa docilité à la grâce, Angélique Massé incarne, à sa manière, le charisme des Religieuses des Sacré-Coeurs de Jésus et de Marie dans l’Eglise.

Derniers articles de cette rubrique

Articles de cette rubrique